La Sucrerie de Néry

Deux vues de la sucrerie de Néry.
Cartes postales anciennes.

Il en existe quatre connues à ce jour.

Sucrerie créée en mars 1864 pour une durée de vingt ans, par Auguste Crudenaire (originaire du Valenciennois) avec pour raison sociale”Société Auguste Crudenaire et Cie”, société en commandite par actions au capital de 350 000 francs. Au décès de son créateur survenu en 1881, les gérants, MM. Quarrez (également propriétaires de la fabrique du Theil à Villeneuve-sur-Verberie), créent une société en nom collectif et en commandite pour les autres associés, qui devient la “Société Ferdinand Quarrez et Cie”.

La société d’origine expirant en 1884, le fils de François Ferdinand Quarrez, Ferdinand Clotaire est nommé liquidateur. La société est vendue en 1886. A cette date, Monsieur Ferdinand Clotaire Quarrez et son épouse Deregnancourt possèdent en communauté : la fabrique sur trois hectares et dix ares, 96 ares achetés précédemment à M. de la Tourette plus cinq ares à la commune de Néry.

Leur fils, Ferdinand Clotaire représente son père à la vente effectuée en février 1886 à la société en nom collectif et commandite simple ” Société Peters, Parmentier, et Cie”, composée de M. Albert Peters ( le même qu’à Port-Salut et Verberie) et Prosper Parmentier, seuls gérants ; les autres associés étant MM. Paul Meignen et Eugène Devauges.

En avril 1899, Peters cède ses parts à ses associés et l’affaire prend le statut de société en nom collectif “Parmentier, Meignen, Devauges”. Le 25 janvier 1909, ces trois derniers passent le flambeau à la S.A. “Sucrerie Agricole de Néry”. Celle-ci est liquidée en février 1922, les liquidateurs étant MM.Edgar Mahieux et Prosper Parmentier. Elle est rachetée, terrains, bâtiments, matériels par la “Société Agricole de Beaurain”, représentée par Ferry Constant, agriculteur à la ferme de Beaurain. Elle est transformée en râperie annexe de Beaurain et celle-ci dissoute en juillet 1965.

Avec nos remerciements à la mairie de Néry et en particulier M. Joël Lorgnet.

Un des plans annexés à la demande d’autorisation en exploitation de la sucrerie de Néry, Ferdinand Quarrez propriétaire.
Sucrerie de Néry, 07 juin 1894.
En rouge, passage des eaux résiduaires.

Autres sources : Archives départementales de l’Oise – Série 5 M Cote MP 2516 – Année 1894.

Monsieur Ferdinand Quarez demande l’autorisation de continuer à faire fonctionner sa sucrerie (qui fonctionne depuis longtemps…) et à déverser les eaux usées dans le ruisseau de la fontaine La Douye.