La Sucrerie de Pierrefonds

Photothèque Deleplanque

Cette sucrerie était implantée rue Joseph Adolphe Chauret.
Elle avait le statut de société anonyme dont le P.D.G. était Monsieur Dollot, avant sa fermeture au mois de juin 1956.

Renseignements aimablements fournis par Mme le Maire de Pierrefonds. Avec nos remerciements.
Des documents photographiques supplémentaires viendront bientôt enrichir cette page.

Historique succint

Créée en 1851 par Pluchart, Dumont et Cie lieudit “Les cascades” sur une parcelle de 5 hectares 31 ares et 19 ca (autorisation préfectorale du 26 03 1851). Rajout d’une distillerie en 1854 par Jean Théodore Stanislas Dumont. Puis Desmarest frères.
Entre 1864 et 1869 : Ducharron Louis. En 1877 : Legrue père et Cie, avec râperies.
Entre 1884 et 1892 : Dollot et Moreau, puis Moreau et Cie. En 1892 : S.A. des distillerie et sucrerie de Pierrefonds, créée avec des agriculteurs par la famille Delahaye.
Société anonyme en 1930, dirigée par M. Louis Duchêne (Michel à Chevrières) avec une râperie implantée à Morienval qui ne sera plus citée en 1951. La distillerie fait l’objet d’une modernisation en 1935.

L’établissement est racheté en 1956 par Berneuil sur Aisne, avant de disparaitre entre 56 et 62. Informations tirées du site Mérimée : Site desservi par un embranchement ferroviaire. Atelier de fabrication à deux étages carrés et un étage de comble, brique et pan de fer, tuile mécanique. Bureau en brique, tuile mécanique. Remise en brique et pierre de taille, tuile mécanique. Logement patronal en pierre à un étage carré et un étage de comble, ardoise en couverture. Logement d’ouvriers dite “Maison de Belges”, en pierre de taille, tuile mécanique. Cheminée d’usine en brique, qui avant sa destruction était de forme tronconique.
En 1851 : machine à vapeur de 12 CV à balancier et détente à condensation de deux cylindres (système Woolf), construite par Mariolles à Saint Quentin.
En 1863 : installation d’un nouveau générateur de 30 CV, en complément des autres existants.
En 1893 : capacité maximum de 500 tonnes par 24 heures, 620 hectares de culture en dépendance.

Les lieux tels qu’ils se présentent en 2009. Cliché J. Hiquebrant.

Plans d’ensemble datant des années trente.
A.D.O. Clichés J. Hiquebrant.